preloader

Actions agricoles

Accueil » Les actions » Actions agricoles
Actions agricoles

La réduction des pollutions agricoles

Sur le bassin du Couesnon, les pollutions des eaux liées aux nitrates et aux pesticides sont principalement liées à l’activité agricole.

Le Syndicat Eau du Pays de Fougères pour la Loisance Minette, la Collectivité Eau du Bassin Rennais pour le Haut Couesnon, et le Syndicat du bassin versant du Couesnon pour le Couesnon Aval, portent, avec le concours du SMG Eau 35, des actions visant à limiter ces pollutions d’origines agricoles. Entièrement basées sur le volontariat, ce sont principalement des actions de sensibilisation, de démonstration et de conseil. Ces actions sont également portées par des maitres d’ouvrage associés tels que les Chambres d’Agriculture, ADAGE, AGROBIO35, Eilyps, le CIVAM35, les CETA, les FDCUMA, la FRGEDA35, TRAME, TER Qualitechs, le SILEBAN, le CRDA de la Baie.

Journée de démonstration de désherbage mécanique organisée par Agrobio35 en 2017

Les programmes d’actions sont souvent définis collégialement avec les maitres d’ouvrage associés et des agriculteurs volontaires. Sous forme collective ou individuelle, ils sont mis en œuvre au regard des enjeux du territoire.

Les différents thèmes abordés sur le Couesnon sont les suivantes :

  • Diffuser les techniques de désherbage alterné de l’agriculture biologique
  • Améliorer la connaissance du sol afin de réduire son érosion
  • Promouvoir les prairies afin d’améliorer la couverture des sols, réduire l’utilisation des pesticides et favoriser l’autonomie alimentaire des exploitations
  • Travailler sur le foncier pour favoriser les regroupements de parcelles autour des sièges d’exploitation
  • Améliorer la valorisation des effluents d’élevage
  • Travailler sur la couverture des sols en période hivernale
  • Améliorer les semis sous couvert pour réduire la consommation de pesticides
  • Faciliter la transmission des installations
  • Promouvoir les Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC)
  • Favoriser les filières locales et respectueuses de la ressource en eau (en particulierTerre de sources)

Les actions collectives prennent la forme de formations, de démonstrations ou de sensibilisation lors de portes ouvertes. Des supports de communication sont également diffusés auprès des acteurs agricoles. Des groupes d’agriculteurs se forment pour travailler sur des sujets bien précis.

Les actions individuelles comportent généralement un diagnostic initial de l’exploitation et un accompagnement de l’agriculteur pour la mise en place du plan d’actions retenu (réduction de la fertilisation, des traitements phytosanitaires, gestion des effluents, du pâturage, réduction des risques d’érosion et/ou de ruissellement, voire évolution du système de production …). Ce plan peut s’inscrire dans le cadre de Mesures Agro-Environnementales et climatiques (MAEC).

Cette lutte contre les pollutions agricoles compose l’un des volets des contrats territoriaux du Haut Couesnon, de la Loisance Minette, des Drains et du Couesnon Aval. Ces contrats sont subventionnés par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, les Régions Bretagne et Normandie et les départements d’Ille et Vilaine et de la Manche.

Les MAEC

Les Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC) permettent d’accompagner les exploitations agricoles qui s’engagent dans le développement de pratiques combinant performance économique et performance environnementale. Ces mesures sont mobilisées pour répondre aux enjeux environnementaux rencontrés sur les territoires tels que la préservation de la qualité de l’eau, de la biodiversité, des sols ou de la lutte contre le changement climatique.

Depuis 2015, sur le bassin versant du Couesnon, les PAEC ont été portés par le Syndicat du bassin versant du Couesnon en partenariat avec l’ensemble des collectivités territoriales et partenaires agricoles. Les MAEC accessibles étaient :

  • Des MAEC « Système » et « Agriculture Biologique », essentiellement à destination des exploitations herbivores
  • Des MAEC « localisées » essentiellement pour l’amélioration de la gestion des zones humides et l’entretien des haies.

Entre 2015 et 2021, l’engagement dans les MAEC « Système » et « AB » représente 13,5% de la SAU du bassin versant avec une proportion plus forte sur le Haut Couesnon et la Loisance Minette que sur le reste du bassin. 63,5% de la SAU engagée concernent des MAEC « Système » Herbivores en évolution.

De plus, 4% des surfaces en zones humides ont été engagées dans une MAEC « zone humide » (gestion par la fauche ou le pâturage avec ou sans fertilisation) et 50,6 km de haies ont été engagés dans une MAEC « entretien des haies ». Quelques parcelles ont également été engagées en MAEC « phytosanitaire » dont l’objectif est de réduire leur utilisation. Leurs localisations sur le bassin sont également consultables sur GéoCouesnon.

Les filières courtes alimentaires

Le SAGE recommande la mise en place d’une organisation impliquant les coopératives/négoces agricoles, industries agro-alimentaires, professionnels, collectivités locales et réseaux associatifs, afin de valoriser économiquement les produits agricoles des bassins versants issus des systèmes à bas niveaux d’intrants.

En 2014, un premier projet porté par le Syndicat du bassin versant du Couesnon avec la Collectivité Eau du Bassin Rennais (CEBR), le Syndicat Eau du Pays de Fougères (SEPF) et des chercheurs du CRESEB (Centre de Ressources et d’expertise sur l’Eau en Bretagne), a permis d’interroger collectivement les agriculteurs sur leurs préoccupations et leurs attentes vis à vis des acteurs des bassins versants. Une des préoccupations, partagée par les agriculteurs des 3 secteurs, était celle d’une meilleure valorisation économique des produits de leur exploitation. Une réunion spécifique a été organisée sur cette thématique avec présentation d’une synthèse réalisée par les sociologues du GERDAL (Marion Diaz et Claire Rouault) sur les initiatives de groupes d’agriculteurs pour prendre en main la valorisation économique de leurs produits. Deux agriculteurs y ont témoigné, l’un représentant l’OP de la laiterie Mont Blanc et l’autre, la coopérative d’agriculteurs Lait Bio du Maine.

Fiches de synthèse sur les initiatives de filières courtes agricoles réalisées par Marion DIAZ, Agrocampus et Claire ROUAULT, Gerdal

Sur le pays de Fougères, l’association Ecosolidaires, travaille de nouveau depuis 2020 à l’accompagnement des collectivités sur les circuits-courts alimentaires et durables en partenariat avec Fougères Agglomération et Couesnon Marches de Bretagne qui ont repris en 2020 le portage des Projets Alimentaires de Territoire et les syndicats d’eau potable CEBR et SEPF et le Syndicat du bassin versant du Couesnon qui accompagnent les agriculteurs de leur aire d’alimentation de captage dans l’amélioration des pratiques agricoles. Ce projet collectif a été baptisé L’EAU A LA BOUCHE.

De plus, la Collectivité Eau du Bassin Rennais, suivi par Eau du Pays de Fougères portent sur leurs aires d’alimentation de captage, le projet TERRES DE SOURCE (initié par CEBR) qui vise à promouvoir les produits (alimentaires) issus d’exploitations agricoles aux modes de production compatibles avec une eau de qualité. Cette démarche s’inscrit aussi dans le cadre du PAT « l’Eau à la Bouche » présenté plus haut. Le Syndicat de bassin versant du Couesnon est investi dans ce projet au titre de la coordination des actions transversales de bassin versant.
La marque Terres de Source devrait également être utilisée à terme pour le marché de consommateurs privés.

Contacts

  • Collectivité Eau du Bassin Rennais
    02 23 62 11 35
  • Syndicat Eau du Pays de Fougères
    02 23 51 00 14
  • Syndicat du bassin versant du Couesnon
    02 99 99 22 51
  • SMG Eau 35
    02 99 85 50 69
Syndicat bassin versant du Couesnon